SociétéWHAT GIRL WANT

Rose Christiane Ossouka Raponda : Première femme PM du Gabon

L’histoire retiendra qu’elle est la première femme à diriger un gouvernement au Gabon. Economiste, ancienne maire de la capitale, précédemment ministre de la Défense, elle aura la lourde tâche de relancer le pays qui dépendait jusqu’à récemment de la manne pétrolière.

Le Gabon est en crise et pour le sortir de l’ornière, le président Aly Bongo Ondimba a choisi une femme. « Par décret du président de la République en date de ce jour : est nommé, Premier ministre, chef du gouvernement, Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA », peut-on lire depuis ce jeudi 16 juillet sur le compte Twitter de la Présidence gabonaise.

De la mairie à la Primature

Elégante, un léger sourire en permanence sur le visage, travailleuse discrète, Rose Christiane Ossouka Raponda est une figure connue de la vie sociale et politique de son pays. A 56 ans, elle est depuis hier la toute première femme à accéder à  la Primature gabonaise. Diplômée en économie plus  précisément  en  finances  publiques   de l’Institut gabonais de l’économie et des finances (IEF), Mme Raponda a occupé plusieurs postes clés dans les finances puis l’administration publique gabonaise. Elle entre en politique en 012,  avec le  Parti  Démocratique  Gabonais (PDG, au pouvoir) , et est nommée dans la foulée Ministre du  Budget   des  Comptes publics et de  la  Fonction  publique, poste  qu’elle  va  occuper  jusqu’en  2014. Le   25  janvier  2014,  elle  est  élue  maire  de  la ville  de  Libreville et  devient  ainsi la première  femme maire  de  Libreville. Le  12  janvier  2019,  elle  est  nommée  Ministre  de  la  Défense  Nationale sous  le  gouvernement Julien  NKoghe Bekalé.

Selon  le communiqué  du  cabinet de  la  présidence,  elle a pour  lourde  tâche « d’assurer  la  relance économique  et  l’accompagnement  social  nécessaires en  raison  de  la  crise  mondiale  liée à  la  Covid-19 ». Ses compétences d’économiste et son expérience au ministère des finances devraient permettre à Mme Raponda de mener à bien cette mission. La crise de Covid19 a aggravé la pauvreté dans le pays sevré depuis des années des ressources du pétrole et qui peine à diversifier.1

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page