EconomiePanier de la ménagère

Fruits et légumes: c’est la saison!

De novembre à janvier, c’est la saison des légumes au Mali. On en voit à profusion sur les marchés, venant des maraîchages de Bamako mais aussi des zones de cultures alentour. Tomates, choux, poivrons ou encore aubergines colorent les étals et donnent un air de fraicheur dans les plats..de ceux qui peuvent s’en procurer. Une idée des prix avec ce reportage de Koumba Coulibaly.

«C’est la saison de ces légumes. Maintenant un sac de gombo est à 8000f, le sac de l’aubergine à 3500f ou 4000f et le panier de tomates est à 2000f,   5000f et 7500f, cela dépend du volume du panier. Pour la vente en détail, il y a aussi tous les prix » se réjouit Mah Traoré, une vendeuse de légumes frais au marché ‘’Wonida’’. Cette esplanade située à Bozola est le «marché aux légumes frais» par excellence. Tous les jours, aux alentours de 16heures, des dizaines de véhicules y déversent leurs cargaisons de légumes venues des champs autour de Bamako.

« Nous allons acheter ces produits dans les villages. Les commerçantes des marchés des différents quartiers viennent faire des achats en gros chez nous ici à Wonida», explique Salimata Fofana,  vendeuse d’oignons et de pomme de terre. Des produits qui pour le moment ne connaissent pas une baisse importante de leurs prix. «Ce sont les oignons et la pomme de terre qui sont actuellement chers. Nous vendons l’oignon à 450f, 500f le kilo et la pomme de terre à 500f et 550f par kilo. Quand aux sacs, l’oignon est à 10.000F et la pomme de terre à 11.000f », précise-t-elle. « Il y a aussi la banane plantain qui est beaucoup moins chère actuellement, c’est sa saison. Le tas est à 250f, 500f et 1000f » nous explique Tata, une vendeuse de banane plantain.

Poivrons, aubergines et tomates disponibles à profusion sur les marchés. Crédit @Rue14/KC

Quant aux fruits, en dehors de la pastèque, ils maintiennent leurs prix habituels. « Généralement, la saison sèche fraîche n’est pas la saison des fruits, à part quelques-uns. Ils sont moins chers pendant la saison sèche chaude, mais pourrissent rapidement aussi en ce moment. Il n’y a pas de période déterminée pour la pomme, elle est importée à tout moment » nous explique Fatoumata COULIBALY, vendeuse de différents fruits au carrefour de Magnambougou. « Les oranges sont vendues à 1000f, 1500f et même 2000f le kilo. Cela dépend de l’espèce et de la période aussi. Les bananes du Mali sont à 300f et 400f le kilo et celles importées de la Côte d’Ivoire sont à 500f ou 600f le kilogramme ». « Je me promène pour vendre des papayes, le prix varie en fonction de celles que choisissez, de 250f à 1500f. Elles sont encore moins chères pendant la période de  chaleur » assure Ramata Doumbia.

Les prix en gros et détail

Tomates: entre 2000 et 7500 francs le panier (variant des espèces) et entre 500 et 1000 francs le panier (environ 1kg)

Gombo: 8000 francs le sac et 250 le bol

Aubergines: 3500-4000 francs le sac et 250 le kilo

Aubergines africaines: 100 francs les 3

Pommes de terre: 11000francs  le sac et 450-550 le kilo

Oignons: 10000francs le sac et 450-500 le kilo

Choux: entre 500 et 1000 francs le tas de 6 (dépend de la taille)

Piment: 500F le sachet

Plantain: 1000 francs le tas de 9

Pastèque: Entre 750 francs et 2500 l’unité

Papaye: 750 francs le kilo

Banane: (origine Mali) 300 à 400 francs le kilo

Oranges: (origine Mali) 1000 à 1500 francs

Koumba COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page